Contactez-nous : (+33) 6.15.51.46.18

Ébourgeonnage, Épamprage : les dangers pour la main

Ébourgeonnage, Épamprage gants mains

Lorsque l’on évoque le métier de viticulteur, on pense souvent aux vendanges et à la fabrication du vin. Cependant, ce métier est bien plus complexe que cela. En effet, les vignes sont des écosystèmes fragiles dont il faut s’occuper très souvent. L’épamprage et l’ébourgeonnage par exemple, sont deux phases méconnues de la viticulture qui sont pourtant essentielles afin de préparer la saison. Cette phase d’entretien des vignes demande beaucoup d’efforts au viticulteur qui doit s’occuper un à un de chaque pied de vigne. Un travail fatiguant et potentiellement dangereux pour les mains…

L’épamprage et l’ébourgeonnage, deux dangers pour les viticulteurs

Lors des phases d’épamprage et d’ébourgeonnage, qui consistent globalement à préparer les vignes en supprimant les pousses indésirables, les mains des travailleurs sont souvent mises à rude épreuve.

En effet, en premier lieu, ces phases demandent aux viticulteurs d’utiliser des outils et des machines pour couper les pousses indésirables sur les pieds de vigne. Dès lors, avec un outil coupant, il est impératif de se protéger les mains.

Il est alors indispensable de s’équiper de gants de protection solides pour protéger les membres, notamment les doigts. L’épamprage et l’ébourgeonnage demandant en outre une grande maîtrise et de la précision, il faut également que ces gants ne soient pas trop épais pour permettre au viticulteur de garder toute sa mobilité.

Les mains sujettes à des troubles musculosquelettiques

De plus, ces phases qui consistent à préparer la vigne pour la pousse des raisins sont également sujettes aux troubles musculosquelettiques. En effet, pendant plusieurs semaines, le travailleur va devoir effectuer des gestes répétés qui peuvent potentiellement provoquer des lésions au niveau des muscles ou des articulations.

Les poignets et les doigts sont alors soumis à des pressions extrêmes lors de ce type de travail et cela peut entraîner des blessures.

D’autant plus que, lors des phases d’épamprage et d’ébourgeonnage, le temps est compté et que le viticulteur se doit d’être au maximum de ses capacités pour s’assurer de la bonne santé de sa vigne. De fait, il est impératif de mettre en place de bonnes protections pour les mains et ainsi limiter au maximum les risques de blessure.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Suivez-nous sur Facebook !

This message is only visible to admins.

Problem displaying Facebook posts.
Click to show error

Error: Error validating access token: The user has not authorized application 1332798716823516.
Type: OAuthException
Subcode: 458
Fermer le menu

×

Panier