Contactez-nous : (+33) 6.15.51.46.18

Des robots bientôt capables de récolter des légumes cultivés en serre

robot-2587571_1280

L’institut national d’optique (INO) a pour objectif de mettre au point des robots autonomes capables de récolter des légumes cultivés en serre. Ces robots seront d’abord déployés sur des cultures de champignons et de concombres.

Dans le cadre d’un besoin grandissant de main-d’œuvre, des robots sont en phase de développement pour venir combler ce manque dans les années à venir. L’INO fait partie des entreprises travaillant sur la confection de ce robot autonome. Elle se charge entre autres du développement des yeux du robot qui lui permettra d’identifier quel type de légume se trouve devant lui afin qu’il l’arrache sans l’écraser. Une intelligence artificielle qui sera perfectible et adaptable si le projet est une réussite. L’objectif principal est donc d’apporter une solution face au cruel manque de main-d’œuvre dans le secteur des producteurs en serre. La technologie développée pour ce robot est ce qui se fait de mieux actuellement. Pour une première, ce robot sera capable d’analyser si des légumes comme les concombres sont mûrs et prêts à être cueillis.

L’INO travaille sur ce projet depuis déjà plus de deux ans et est en partenariat avec le Vineland Research and Innovation Center basé en Ohio (VRIC). Le VRIC apporte les connaissances en matière de végétaux afin de programmer convenablement le comportement des robots. Les tests sur des prototypes de robots ont par ailleurs déjà commencé.

Les robots seront destinés à s’adapter à tous types de cultures en serre voir plus

Selon l’INO, l’arrivée de ces robots sur le marché devrait, en plus de combler un manque d’emploi, améliorer leur capacité de production tout en réduisant leurs pertes causées par le facteur humain. L’objectif final dans cette démarche est de ne jamais s’empêcher de cultiver un produit par peur de manquer de main-d’œuvre pour les récolter. L’INO et ses partenaires visent une commercialisation au public d’ici deux à trois ans.

Enfin, un avenir en dehors des serres est également envisageable. En effet, si cette première version de robots est un succès, l’INO commence déjà à travailler avec d’autres partenaires tels que lentreprise Lapalme Conception Mécanique sur le développement dun tout nouveau prototype de robot, qui sera baptisé SAMI (système agricole multifonctionnel intelligent). Comme son nom l’indique ce robot sera multi-tâche et pourra évoluer dans les champs. Des tests préliminaires ont déjà été réalisés en 2020 dans un champ de brocolis.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
[custom-facebook-feed]

×

Panier